Bilan de l'année 2018

Il est temps pour moi de faire une petite rétrospective sur cette année qui s’apprête à s'achever. Et pas n'importe quelle année, c'est en janvier 2018 que j'ai décidé de me spécialiser en transcription audio, et c'est en mars 2018 que ça a vraiment décollé.

Petit tour d'horizon sur 2018, je vous préviens, ça risque d'être un peu long.

L'ARTICLE DE BLOG LE PLUS CONSULTÉ

Blog Transcription et Web

Une requête qui semble être très souvent recherchée, c'est la différence entre une transcription et une retranscription. Il est vrai qu'à mes débuts, j'ai longtemps cherché cette information et rares sont les articles à en parler, c'est pourquoi j'ai écrit Transcription vs retranscription (parution le 18 avril 2018). Il a été lu plus de 300 fois !

Juste derrière, il est talonné par mon article présentant mon matériel pour la transcription (parution le 28 mars 2018) qui a été lu exactement 275 fois.

TAUX DEMANDES/MISSIONS ACCEPTÉES

Il convient de séparer cette analyse en deux parties : les demandes directes et les demandes via une plateforme pour les freelances.

 

Les demandes directes :

100% des demandes ont abouti à une mission. J'ai volontairement exclu une demande émanant du Canada, (j'en parle un peu plus bas) car ils s'étaient "perdus" en France et ce n'était pas ce qu'ils recherchaient à cause des taux de changes dollars canadiens/euros.

 

Les demandes via la plateforme Malt :

Malt, pour ceux et celles qui ne connaissent pas, c'est une plateforme pour les freelances. Parmi toutes les plateformes où j'ai pu m'inscrire, c'est la seule où mon profil génère des demandes et assez régulièrement. L'inscription est gratuite, puis elle prend une commission (assez élevée, je trouve, car selon la facture, on peut très vite perdre beaucoup d'argent), qui est de 10% HT du devis signé.

Ici, 50% des demandes ont abouti à une mission. En y regardant de plus près, il y a eu :

- Une demande qui était du jour pour le lendemain, étant débordée, je n'ai pas pu honorer cette transcription.

- Une demande pour lequel j'ai fait un test gratuit et un devis, puis silence radio malgré une relance.

- Une demande où j'ai formulé une réponse à la prise de contact et depuis, silence radio également, je n'ai pas eu le temps de faire un test gratuit ni même de proposer un devis. J'ai également relancé, mais rien.

 

Une demande de 2017, mais je trouvais intéressant d'en parler :

Je n'étais pas encore installée comme transcriptrice audio, mais je voulais en parler, car cela fait aussi partie du côté un peu agaçant. Une mission abandonnée à la porte de la signature du contrat par le prestataire, oui, à force de poser trop de questions sur le fonctionnement, leur contrat qui était en anglais et non en français, avec une rémunération qui n'était pas en euros (alors que la boîte était localisée en France), ils m'ont tout simplement dit que si je me posais trop de questions, ça n'allait pas le faire. Je n'ai pas regretté, car finalement une telle attitude, pour moi, cache forcément quelque chose, ils cherchaient visiblement une personne qui ne posait pas de questions, pas de chance, je regarde toujours où je mets les pieds.

LA DEMANDE LA PLUS DÉCALÉE QUE J'AI REÇU

Transription et Web

J'étais obligée de partager... un beau matin, j'ai reçu ça :

"Je cherche une femme de mariage Aide moi s'il te plaît et merci".

Oui oui, j'ai bien reçu ce genre de mail. Je me demande à quel moment cette personne s'est perdue sur mon site web (ça venait de ma page de contact du site !).

JE M’EXPATRIE ?

Une des missions que j'ai beaucoup aimée venait d'un chercheur australien. Il s'agissait d'un entretien téléphonique porté sur le terroir avec un autre chercheur qui lui était français. C'était extrêmement intéressant, j'ai appris beaucoup de choses, je lui en ai fait part et il était très content que j'aie pu trouver le sujet si intéressant. Son français était approximatif, il m'avait alors demandé de corriger ses interventions en "bon français".

 

J'ai également reçu une autre demande venant du Canada, celle-ci n'a rien donné, car après avoir discuté un peu avec la personne (cela m'étonnait un peu de recevoir une demande de si loin), il s'est avéré qu'elle n'avait pas fait attention que j'étais basée en France.

 

Trouver des missions outre mer, ou même juste à la frontière de la France est très excitant. Si l'on me repropose de telles missions, ce sera toujours avec plaisir.

CE QUI M'AGACE

Transcription et Web

Il y a quelque chose qui m'agacera toujours, je prends le parti d'en parler dans cet article. Il s'agit des demandes qui restent sans retour après ma réponse de prise de contact. J'avoue ne jamais comprendre cela, moi-même, lorsque je fais des demandes de devis, je réponds toujours aux personnes que j'ai sollicitées.

Par exemple, je demande un devis à trois personnes, mon dévolu se jette sur l'un d'entre eux, eh bien, je vais TOUJOURS aller informer les deux autres que je ne donne pas suite, d'ailleurs, je n'ai jamais réponse après cela aussi, alors que moi je réponds toujours, eh oui, avec une prise de contact agréable, la personne s'en souviendra toujours et peut même revenir bien plus tard pour autre chose ! Cela me semble tout à fait normal, il n'y a pas de mal, et je préfère que l'on me dise clairement "non, je ne donnerais pas suite pour telle raison" que de rester dans le silence même avec une relance, ou de mentir aussi, exemple : Finalement, le projet tombe à l'eau ou, on va réfléchir, alors que c'est déjà signé autre part. Mais pourquoi ? Pourquoi ne pas dire franchement les choses ? De nombreuses personnes agissent de la sorte et je ne comprendrais jamais pourquoi.

 

J'ai toujours été ainsi, je préfère que l'on me dise clairement les choses plutôt que de prendre la poudre d'escampette, ou le mensonge. Il n'y a aucun mal à ne pas donner suite à une proposition et quel qu'en soit la raison, inutile de mentir (surtout quand je le sais derrière...), chacun fait ses choix, mais au moins, le professionnel le sait. Et comme je dis toujours, dire pourquoi on ne donne pas suite peut permettre au professionnel de s'aguerrir, changer une méthode, ou même se remettre en question, et cela fait évoluer tout le monde.

LES PROPOSITIONS DE SOUS-TRAITANCE À UN PRIX DÉRISOIRE

J'ai reçu plusieurs propositions de sous-traitance d'indépendants, que j'ai toutes refusées, tout simplement parce que jusqu'à maintenant, j'arrive à assumer seule toutes mes transcriptions (sauf celles du jour pour le lendemain alors que je suis déjà full pour la semaine). J'ai aussi reçu une demande d'une entreprise basée à Madagascar, d'ailleurs, toutes les propositions de sous-traitance reçues viennent de résidents de Madagascar.

 

Cette demande m'avait fortement agacée, car ils me proposaient de s'occuper de mes transcriptions pour 0.30 centimes la minute ! Oui oui. Alors, je vous le dis tout de suite, oui, ça existe, et non, ça n'est pas une bonne idée. D'ailleurs, je vous invite à une petite lecture sur cet article où je parle des différences de prix en transcription.

Rien que leur mail de prise de contact comprenait de nombreuses fautes d'orthographe. J'ai répondu en disant qu'ils devaient avoir honte de faire de telles propositions et qu'ils tuaient les entrepreneurs français avec des prix aussi bas. Oui, avec les charges que les entrepreneurs ont à payer, travailler pour 0.30 centimes la minute est tout simplement impossible, et ça n'est pas une exagération, n'oubliez pas qu'1h d'audio, c'est 5/6h à 8h de travail ! La réponse ? Cette gentille personne m'a dit en gros que nous, les français, on ne savait pas ce qu'on voulait, parfois des indépendants leur disent que c'est trop cher (quoi !!??), et parfois (genre moi), on leur dit que ça n'est pas assez cher. Je rappelle que je n'ai pas dit que ce n'était pas assez cher, mais qu'ils tuaient les entrepreneurs français avec de tels tarifs, ce qui est totalement différent.

 

Peu de temps après, j'ai vu passer dans un groupe Facebook de sous-traitantes auquel je suis, cette même demande qu'une secrétaire indépendante dénonçait également, cette fois-ci, ils lui ont proposé 0.50 centimes la minute...

REVENONS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Transcription et Web

Suite au dernier article que j'ai publié : L'avenir de Transcription et Web sur les réseaux sociaux, je me devais de revenir dessus avec quelques statistiques.

Sur près de 1 400 utilisateurs venus sur mon site web depuis mars 2018, et 4 500 pages visitées, presque tous les visiteurs sont arrivés par des recherches grâce au référencement, seulement 60 visiteurs sont arrivés via ma page Facebook et sont venus uniquement pour lire le dernier article paru, celui pour lequel ils ont cliqué en publication de post Facebook. Je n'ai jamais reçu de clics directement sur l'url de mon site qui est affiché sur ma page Facebook, et pas une seule prise de contact pour une transcription audio. Autrement dit, cela ne représente rien du tout sur le total, je ne veux donc pas trop perdre de temps avec. Si vous ne l'avez pas lu, j'explique tout dans l'article et pourquoi je dis cela.

ET MAINTENANT, 2019 ?

Transcription et Web

J'aimerais évidemment que tout continue comme cette année, continuer à faire prospérer ma petite entreprise, continuer à satisfaire mes collaborations, continuer à lire de beaux témoignages, continuer à me plier en quatre pour essayer de satisfaire le plus de monde possible, continuer mon blog, et tant d'autres choses.

 

J'aimerais continuer à "m'expatrier", découvrir d'autres pays via mes transcriptions audio (j'ai des projets à ce niveau-là, j'en parlerais prochainement dans un nouvel article).

 

Avec le passage en 2019, je vais donc souffler la première bougie de Transcription et Web, ce n’est pas chouette ça ?

 

 

Commentaires: 0
Facebook Transcriptrice audio
LinkedIn transctriptrice audio
Email transcriptrice audio

Tous droits réservés