Transcription vs retranscription

Transcription VS retransctripion

Pas si simple de s'y retrouver entre transcription et retranscription, autrement dit comment les différencier. J'ai donc décidé d'écrire un article sur le sujet pour y voir plus clair.

 

Dans un premier temps, la transcription, sous son terme le plus large, est le fait de transcrire en texte un enregistrement audio, vidéo ou même en direct comme une conférence par exemple.

 

Ce qui va changer, c'est son degré de transcription de l'enregistrement, pour rappel, on va retrouver la transcription mot-à-mot, épurée, reformulée et synthétisée. Retrouvez tout le détail ici.

Je vais aussi vous parler de la dictée numérique que je pratique de moins en moins aujourd'hui.

TRANSCRIPTION VS RETRANSCRIPTION

D'abord, que ce soit pour de la transcription ou de la retranscription, il y a normalement toujours au minimum 2 intervenants. Pour ma part, je fais quelques exceptions, j'ai par exemple fait la transcription de vidéos où il n'y avait qu'un seul intervenant, mais il s'agissait bien de transcrire le plus fidèlement possible.

 

Pour faire simple, la transcription concerne le mot-à-mot, c'est-à-dire que nous allons transcrire le plus fidèlement possible l'enregistrement. C'est le mode de transcription que je fais le plus souvent et principalement sur des entretiens. De cette façon, tout est absolument transcrit : les hésitations, les répétitions, les tics de langage, les fautes de français, les rires, etc.

 

La retranscription sera le fait d'écrire l'enregistrement, mais avec reformulation dans un français correct. On corrige les hésitations, les répétitions... elle peut être de style direct ou indirect. Une retranscription va par exemple concerner des comités d'entreprise ou des mairies. En quelque sorte, on relate ce qui est enregistré.

 

Donc transcription ou retranscription, finalement tout dépendra de vos attentes en format d'écriture.

La transcription audio en texte pour qui

 

 

POUR QUI : PME/PMI, startups, universités, étudiants, cabinets audit, journalistes...

LA DICTÉE NUMÉRIQUE

Une autre forme de transcription audio est la dictée numérique. Dans celle-ci, on va retrouver qu'un seul intervenant et est généralement plus lente qu'une discussion lors d'un entretien par exemple. Elle est généralement utilisée par des professions libérales et elle suit une mise en page particulière.

 

Elle doit aussi être fidèle, mais bien souvent, la dictée concerne des constatations orales, type procès-verbal de constat, et c'est au transcripteur de taper la phrase complète. Par expérience, c'est souvent ainsi que ça se passe, par exemple, il est dicté "parquet, bon état général", vous n'allez pas écrire tel quel, mais plutôt "le sol est revêtu d'un parquet en bon état général" ou bien encore "deux fissures sur le mur de gauche", vous allez écrire "je note la présence de deux fissurations sur le mur de gauche".

La dictée numérique audio en texte pour qui

 

 

POUR QUI : Médecins, avocats, huissiers, experts.

ET LES TARIFS ?

Les tarifs sont moins élevés en dictée numérique qu'en transcription. Le travail n'est pas le même, la dictée est un enregistrement dicté par une seule personne alors que nous allons en retrouver deux minimum dans une transcription.

 

Le débit de parole d'une transcription est plus important et est bien souvent sous la forme de question/réponse. Il faut aussi savoir identifier les intervenants afin de faire correspondre les interventions aux bonnes personnes.

 

Les transcriptions sont bien souvent plus longues que les dictées, de par l'enregistrement (bien souvent au minimum 45 minutes), et du temps de transcription, car il s'agit de discussions, comme par exemple pour les entretiens. Je mets toujours plus de temps à transcrire un entretien avec trois ou quatre personnes que de faire une dictée numérique d'un procès-verbal de constat par exemple.

 

Pour consulter mes tarifs, cliquez ici.

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Cecile (lundi, 08 avril 2019 09:02)

    Merci pour toutes ces précisions, c'est passionnant et très formateur pour les personnes comme moi qui pensent à se lancer dans ce type de prestations !

  • #2

    Laurie (Transcription et Web) (lundi, 08 avril 2019 10:02)

    Merci Cécile pour votre commentaire. Je suis contente que cet article puisse aider. Je me souviens que lorsque j’ai débuté mon activité les articles sur la transcription audio ne couraient pas les rues (et toujours pas aujourd’hui d’ailleurs). Donc, sujet tabou en général ? Les transcripteurs ne pensent tout simplement pas à en faire des articles ? Un métier pas assez développé, ou il n’intéresse pas assez ? C’est à se poser des questions, je trouve.

Facebook Transcriptrice audio
LinkedIn transctriptrice audio
Email transcriptrice audio

Tous droits réservés