Maman et entrepreneure

Et voilà, fin avril, je suis devenue maman pour la première fois.

À moi les nuits courtes, les couches, les cris, les pleurs, les coliques, les reflux (gloups), et évidemment, travailler avec bébé... le bonheur quoi :D

 

Voici alors l'explication de ce long silence sur le blog, eh oui, entre le bébé et le travail, je n'ai eu guerre de temps pour l'alimenter, alors quoi de mieux pour ce retour sur le blog qu'un article évoquant mon nouveau quotidien d'entrepreneure ?

GROSSESSE ET TRAVAIL

J'ai eu, je peux le dire, une grossesse exemplaire, je n'ai pas été malade, pas de soucis particuliers. La seule petite chose, c'est que l'on m'annonçait un très gros bébé (dans les 4.5 kg, eh oui !) et qu'il risquait de venir plus tôt que prévu, finalement j'ai accouché un jour avant terme et bébé ne faisait pas 4 kg.

 

J'ai décidé de travailler jusqu'au bout, soit 14 jours avant accouchement, ce qui correspond au délai légal, on peut évidemment s'arrêter avant, mais je n'étais pas fatiguée ou autre, j'ai donc continué mon travail. La seule chose, c'est que j'avais surélevé mes jambes à mon bureau et je me levais marcher toutes les 15-20 minutes pour faire circuler le sang (en fait, une fois que mes pieds devenaient violets :D).

 

Sur le dernier mois, j'avais pris la décision de continuer d'accepter les demandes, mais je prévenais immédiatement que je devais accoucher à telle date, mais que je risquais de devoir partir plus tôt, donc ils avaient le choix de ne pas me confier le travail. Honnêteté quand tu nous tiens... cela va peut-être en étonner certain(e)s, mais ça me paraissait normal de prévenir, quitte à perdre des missions. Et d'ailleurs cela a payé, car tout le monde a décidé de me faire confiance et il n'y a eu qu'une seule demande où après avoir informé la personne de la situation, elle n'a pas donné suite. Enfin, en réalité cette personne n'a même pas pris la peine de répondre (vous connaissez mon amour pour ce genre de comportement).

 

Avec la seule entreprise pour qui je collabore quotidiennement, je leur ai demandé de faire un petit aménagement et de m'envoyer que des enregistrements n’excédant pas 30-40 minutes pour être sûre de pouvoir les faire dans la journée et surtout avec un délai de restitution assez large au cas où je devais me rendre à la maternité plus tôt que prévu. Évidemment, en tant qu'entrepreneure, ce type de situation est assez effrayant et nous avons évidemment toutes peur de perdre une collaboration, mais ils ont été très conciliants et ont très bien compris la situation.

ALLIER TRAVAIL ET BÉBÉ

Malheureusement pour moi, l'arrivée de bébé a rimé avec la plus grosse influence de travail depuis la création de mon entreprise, ce qui ne fut pas évident à gérer. Je m'étais également dit que j'allais profiter de mon été avec bébé tranquillement, car la plupart des entreprises ferment durant cette période estivale, mais finalement, après la reprise, voilà presque deux mois que je travaille non-stop et même le week-end.

 

Dans un premier temps, j'ai eu du mal à concilier tout cela, mais surtout parce que je me suis rendu compte que j'avais voulu continuer mon travail comme si de rien n'était, c'est-à-dire que cela m'agaçait de devoir m'arrêter pour m'occuper de bébé. Avec du recul, je trouve ça fou ce que je dis, mais c'est vrai et je stressais de ne pas pouvoir faire mon heure de travail quotidienne (comme avant) et de parfois devoir attendre que mon mari rentre pour qu'il s'en occupe et que je puisse travailler parfois jusqu'à 23h30.

Une fois avoir compris qu'il s'agissait-là de mon nouveau quotidien et qu'il ne fallait pas savoir concilier, mais plutôt réorganiser mes journées en fonction de bébé, cela a été nettement plus simple pour moi et surtout plus de stress inutile.

Les débuts se formulaient ainsi :

Bébé se réveillait assez tôt le matin, vers 6h00, et dormait 3-4h dans la matinée, c'était donc LE moment où je pouvais être la plus productive, je profitais de ce début matinal pour mettre un bon coup de cravache à mon travail.

L'après-midi, c'était aléatoire, mais bébé arrivait parfois à dormir 3-4h d'affilée également, je travaillais donc d'arrache-pied pour finir mon travail. Et entre temps, je prenais tout le temps nécessaire pour m'en occuper jusqu'à ce que bébé tombe de fatigue et s'endorme.

 

Maintenant, bébé grandit, fait ses nuits depuis ses 1 mois et demi, mais fait à présent plusieurs siestes d'environ 30 à 50 minutes dans la journée. Je me fixe des objectifs chaque jour et j'arrive à les tenir, donc c'est top ! Je suis à présent plus sereine et je me dis que si je n'arrive pas à boucler ce fameux objectif, eh bien ce n'est pas grave, j'attends que mon mari rentre pour prendre le relais et je travaille ensuite.

COMMENT JE VOIS MA VIE DE MOMPRENEUR

Beaucoup de femmes se lancent dans la vie d'entrepreneure avec l'arrivée d'un bébé, je comprends tout à fait, même si ce n'est pas si simple que cela. J'avais tendance à me dire que je pourrais aménager mes journées comme ci ou comme ça pour pouvoir m'occuper de bébé, mais au final, ça n'est pas si simple que cela. Et dans la transcription, rares sont les missions où il y a un large délai d’exécution, tout est souvent donné à la dernière minute, par exemple, l'une de mes dernières missions, il s'agissait d'entretiens qui ont été enregistrés au mois de mai, et les transcriptions sont demandées seulement là au mois de juillet et avec une date butoir relativement courte. Donc, se dire que son organisation sera "comme ci ou comme ça", ce n'est pas si évident si l'on veut obtenir ces missions et donc gagner sa croûte. Il faut alors s'organiser et d'ailleurs, depuis ma reprise de travail, mon premier week-end sans travailler a été ce week-end passé, c'est donc que cette nouvelle méthode porte ses fruits :)

 

Malgré cela, je suis heureuse d'être une maman entrepreneure, je peux profiter au maximum de bébé, même si parfois les journées ne sont pas si simples (surtout avec la canicule). Aussi, un peu plus tard, vers ses 6 ou 7 mois, nous en avons déjà discuté avec mon mari, nous ferons garder bébé un ou deux jours par semaine pour deux raisons :

  1. Que bébé rencontre d'autres enfants et personnes que nous.
  2. Avoir un ou deux jours pleins pour travailler à fond.

Pour finir, je ne me sens pas du tout isolée dans cette nouvelle vie, mais en regardant un coup sur internet en formulant cet article, je viens de tomber sur des réseaux de mompreneurs et je compte bien y jeter un œil !

Voilà mon nouveau quotidien, j'ai aussi changé ma manière de saisir mes transcriptions afin d'être plus efficace, mais ça, je pense que je mettrais à jour l'article Mes astuces de transcriptrice audio pour en parler.

Cette nouvelle manière de faire, cette nouvelle organisation, m'a permis également de pouvoir reprendre le sport trois à cinq fois par semaine en fin de journée, assez tard certes, mais cela fait beaucoup de bien. Je vais également marcher le soir à la fraîche ou très tôt le matin dans les vignes avec bébé bien installé dans le porte-bébé et ses superbes lunettes de soleil :D

Commentaires: 0
Facebook Transcriptrice audio
LinkedIn transctriptrice audio
Email transcriptrice audio

Tous droits réservés