J'ai déjà refusé des transcriptions d'entretien

J'ai déjà refusé des transcriptions d'entretien

"J'ai déjà refusé des transcriptions d'entretien", j'imagine d'ici des personnes crisser des dents : "quoi ? Elle a refusé du boulot !??? Non, mais elle est folle !". Je vous explique dans cet article pourquoi j'ai déjà refusé des transcriptions d'entretien.

POURQUOI J'AI REFUSÉ DES TRANSCRIPTIONS D'ENTRETIEN

Début janvier, j'ai eu une nouvelle collaboration qui a démarré. Il s'agit donc de transcriptions d'entretiens, ou plutôt de rendez-vous techniques. On me confie la transcription de ces rendez-vous techniques avec 3 à 4 intervenants selon les rendez-vous. Certains sont plus simples et d'autres plus complexes à transcrire de par les termes techniques plus ou moins importants. Ces transcriptions sont basées principalement sur de l'informatique, et qui dit informatique, dit souvent termes en anglais !

 

À ce jour, j'ai dû refuser 2 ou 3 entretiens. Alors pourquoi je les ai refusés ? Tout simplement parce qu'après l'écoute de plusieurs passages, je ne comprenais pas de nombreux termes, même avec des recherches sur le web. C'est tout bonnement que je ne m'en sentais pas capable, c'est tout. Alors, on peut y voir là beaucoup de situations différentes comme un manque de confiance en soi ou d'expérience, mais ma raison de refus est vraiment toute simple : je fais du travail de qualité !

 

Je suis très sérieuse dans mon travail et je suis aussi perfectionniste, je ne veux pas accepter une transcription parce que ça va me faire de l'argent en plus et basta. Les collaborations ne sont pas si simples à avoir, j'y tiens et je veux rendre un travail de qualité à mes collaborateurs, voilà tout. Je ne veux surtout pas dire oui pour avoir un travail en plus et finalement rendre quelque chose avec des trous, parce que je ne comprends pas. Dans ces cas-là, oui, je préfère être professionnelle et refuser.

Pourquoi j'ai déjà refusé des transcriptions d'entretien

QU'ONT DIT MES COLLABORATEURS ?

Pour ces 2 ou 3 fois où cela m'est arrivé, mes collaborateurs m'ont simplement remercié pour mon honnêteté. Oui, parce que j'ai été vraiment transparente, je n'ai pas inventé un truc du type "je suis overbookée je ne peux pas prendre", non, j'ai été honnête et j'ai simplement dit qu'après plusieurs écoutes de plusieurs passages, je ne m'en sentais pas capable.

 

Il est vrai que je prends un risque en faisant cela, mais au moins j'ai ma conscience tranquille, car je sais que si j'accepte malgré tout, je serais très stressée de rendre mes transcriptions.

Pour moi, il n'est pas concevable d'avoir un collaborateur déçu de mes prestations. J'ai toujours fonctionné ainsi, j'ai toujours préféré être honnête et dire lorsque je ne comprends pas quelque chose ou si j'ai des doutes. Je pars du principe qu'il n'y a pas mort d'homme de ne pas comprendre quelque chose et qu'il vaut mieux le dire plutôt que de le cacher et dire "oui, oui, c'est OK", alors que pas du tout. Si je fais ça, je peux être certaine de ne pas dormir correctement !

 

Il est important de se remettre régulièrement en question, car avec ces refus, j'ai tout de même perdu plusieurs centaines d'euros, mais je pense que cette honnêteté a finalement payé. Je crois fermement que mes collaborateurs ont donc davantage confiance en moi, et c'est le plus important.

clients satisfaits retranscription audio

Écrire commentaire

Commentaires: 0
Facebook Transcriptrice audio
LinkedIn transctriptrice audio
Email transcriptrice audio

Tous droits réservés